Sam Mangwana + African All Stars

Non, je ne vous oublie pas, mais en ce mois d’août, contre toute attente, je travaille pour la rentrée… et sur une “(r)évolution” de mes activités… Promis, je vous en dis plus rapidement…

En attendant, je vous propose de vous entrainer dans la musique Zaïroise pendant plus de 9 mn avec Sam Mangwana et l’African All Stars, dans Zela Ngai Nasala

Ca détend, non ???

Un peu d’histoire…
En 1975, reconnu comme un chanteur exceptionnel et à part entière, Sam Mangwana quitte O.K. Jazz et Afrisa International, à savoir Franco et Tabu Ley Rochereau.
En 1976, il quitte cette fois-ci le Congo et part dans l’exploration musicale de l’Afrique de l’Ouest. Installé à Abidjan, il crée le groupe African All Stars avec les guitaristes Dizzy Mandjeku (guitare solo) et Lokassa Ya M’Bongo (guitar rythmique), comme musiciens principaux. African All Stars revisite alors la musique Congolaise music en y intégrant des composantes de la biguine (Antilles) et du highlife (Nigéria).

Avec cette “formule”, Sam Mangwana et African All Stars composent de nombreux hits, presque toujours basés sur les relations homme-femme. De plus, en passant du Lingala au Français, les fans de l’Afrique de l’Ouest affluent…

Ce succès est aussi dû aux débuts d’un nouveau format de disques, le LP (Long Play), qui permet d’enregistrer 3-4 chansons, chacune de 10 à 15 minutes…
Rien que pour l’année 1979, ils enregistrent 5 albums…
Sam Mangwana et African All Stars ont totalement pu profiter d’une industrie musicale en plein boom, grâce à ce nouveau format de vinyle, que l’on connait par chez nous, sous le nom de 33 T(ours).