I’ll be glad when you’re dead (you rascal you) – 1932

En recherchant l’autre jour sur les petites histoires autour de la musique du Livre de la Jungle, et le choix politiquement correct d’un européen pour incarner King Louie, plutôt qu’un noir américain, je suis tombé sur ce dessin animé qui porte potentiellement les mêmes stigmates…

La particularité de ces quelques minutes du début des années 30 est de voir et d’entendre Louis Armstrong, tout jeune et a priori pour l’une de ses 1ères fois, sur pellicule.