Happy Birthday, M. Dibango! 5

Ce 12 décembre 2008, Manu Dibango a fêté ses 75 ans. Pour lavoir vu sur scène il y a 3 jours au Petit Journal Montparnasse, on lui donnerait nettement moins !

Cétait absolument excellent! Si javais pu, jaurais volontiers doublé au Caveau de la Huchette, ce soir, mais bon jy retournerai en janvier 😉

Presque 2h de set et je suis resté scotché! Ce qui ma fasciné cest lapparente facilité, où lon perçoit tant de travail et pourtant une certaine décontraction en même temps De plus, Manu connait et pratique cette salle depuis de très nombreuses années, donc il y est probablement très à laise et je crois que cela se sent

Le groupe dans son ensemble est bon aussi : le batteur et le percu sont excellents, avec un numéro époustouflant quils font tous les 2, seuls sur scène, les 2 saxos (ténor et baryton) tiennent diablement bien la route, les 2 guitaristes et le clavier sont pros, le bassiste très en retrait (juste pour la base rythmique) et une jeune section de cuivre sympathique.
Jallais oublié les 2 choristes dont lune nous a gratifiés dune reprise de Malaika de M. Makeba, avec Manu au clavier. Superbe voix et très belle présence scénique A noter aussi, une reprise dun morceau de Duke Ellington arrangée pour la formation.

Le Jazz est fait de conversations entre les instrumentistes par nature, et avec Manu Dibango sur scène cest tout à fait évident Tous les musiciens sur scène sont interpelés et échangent avec le Maitre Passionnant à suivre

Le final, ce fut bien sûr Soul Makossa, lancé par le percussionniste Ptit Guy, la salle debout pour danser pendant près de 10 minutes Encore !!! Encore !!!

Ci-dessous 1 vieille version Live de Soul Makossa, avec une intro de Manu au vibraphone (années 70/80 ?)