Emilie Jolie is back!

Alors que l’on va fêter ce 29 octobre les 30 ans de la disparition de Georges Brassens, j’ai pu réécouter récemment sa participation à l’album d’Emilie Jolie, en duo avec Henri Salvador

Un coup de nostalgie vous demanderez-vous peut-être… Pas du tout… quoi que (j’aurais presque pu faire un billet dans la série mes années 80 😉 ), mais j’ai reçu la BOF du dessin animé qui est sorti la semaine dernière, 19 octobre, à temps pour les vacances de nos chères têtes blondes.

http://www.youtube.com/watch?v=GCQ09YOdt3g

L’album original composé par Philippe Chatel est sorti en 1979… Après des adaptations en comédie musicale, une version réenregistrée en 1997 avec des artistes de l’époque, voici donc le 1er long métrage animé. Le documentaire ci-dessous raconte l’histoire, depuis le début…

http://www.youtube.com/watch?v=BwXvIKFzTz4

Pour adapter à l’écran, il a fallu écrire un scénario de toutes pièces et élaguer dans les diverses rencontres que faisait Emilie à l’origine (exit le loup-rock interprété par Eddy Mitchell, le coq et l’âne du duo Alain Souchon/Laurent Voulzy ou le raton-laveur de Louis Chedid par exemple…). Cette version s’éloigne donc un peu de la structure de l’album original, mais les principaux personnages est bien présente ! Pour coller à l’histoire, Philippe Chatel a même composé quelques nouveaux titres, 4, dont la “Chanson de Belzébuth”, l’infâme assistant de la sorcière, interprétée par Elie Semoun.

http://www.youtube.com/watch?v=bzVYY6VLpro

On retrouvera donc les voix de Julien Clerc, Françoise Hardy, Henri Salvador, Sylvie Vartan et Georges Brassens.

Pour une raison que je ne connais pas, Robert Charlebois est remplacé par François-Xavier Demaison pour la “chanson des lapins bleus”, probablement parce qu’il fait aussi le doublage voix. Le titre a été repris ici façon jazz-manouche, alors que l’original était d’inspiration musette…