Crowdfunding: When the Drum is Beating – Haiti

Voici donc mon 2ème billet pour soutenir un projet de mécénat public, après le succès de Elder’s Corner, qui a réussi à dépasser la barre des 20000 $ attendus. Merci aux généreux donateurs !

when the drum is beating - music is a weapon

Cette fois-ci nous partons en Haiti, pour soutenir un film musical, toujours et encore, sur l’un des groupes mythiques de l’ile : l’Orchestre Septentrional ! Si vous ne voulez pas écouter Whitney Dow dans la vidéo cii-dessous, passez la 1ère minute…

Il reste, à l’heure où j’écris, 35 jours pour atteindre 65 000 $… bon, il va falloir se retrousser les manches… ???? La somme va servir principalement, à payer les droits de la musique et des images d’archives… au groupe Septentrional d’abord, qui a mis à disposition leur catalogue de plus de 400 titres et permis l’enregistrement live de nombreux concerts, qu’il convient bien sûr de rétribuer équitablement.

Pour être un peu plus constructif, voici ce que le réalisateur dit au sujet du film sur Kickstarter :

WHEN THE DRUM IS BEATING raconte l’histoire d’Haïti, de Christophe Colomb au tremblement de terre, au travers la musique et les souvenirs du « big band » le plus ancien et le plus connu, Septentrional. Depuis plus de 6 décennies, ce groupe de 20 musiciens fait une musique magnifique, une fusion entre les rythmes des big bands Cubains et du Vaudou Haïtien, qui réjouit des milliers de fans chaque fois qu’ils jouent. A l’âge vénérable de 65 ans, Septentrional a déjà vécu 15 années de plus que la durée de vie moyenne d’un Haïtien. Ses trompettistes, percussionnistes, saxophonistes ont fait de la musique pendant les années de dictature, de désastres naturels, de coup d’états et de chaos. Ils représentent l’un des traits de caractère particulier des Haïtiens, la capacité à trouver la beauté même lorsqu’il fait très sombre…

 

L’histoire de Septentrional et la durée de son existence, dans un lieu où peu de choses survivent, ni gouvernements, ni monuments, ni oeuvres d’art, ni villes, ni vies, ni même le paysage, sont typiquement Haïtiennes. C’est également l’une des rares histoires positives issue d’un pays qui a tant souffert. Que ce soit au travers du texte, de l’énergie de la musique, des rencontres parfois tendues et des rêves passionnés des musiciens, le film cherche à exprimer ce qui fait d’Haïti l’un des pays les plus fascinants du monde. When the Drum is Beating permet au spectateur de voir, ressentir et entendre la passion, l’implication et la joie des musiciens de Septentrional, et à travers eux, l’esprit unique des Haïtiens.

Nous avons fait ce film pour donner un autre angle de vue sur Haïti, ses histoires de pauvreté et de conflits, qui sont si souvent diffusées dans les médias. Nous voulions montrer autant le contexte plus large autour des défaillances, tant internes qu’externes, qui ont fait qu’Haïti doit se battre si durement aujourd’hui, que le fait que les Haïtiens ne sont pas définis par ce contexte, mais vivent les mêmes rêves, espoirs et aspirations que tous les autres peuples. Votre support pour ce film permettra d’apporter au monde un message positif sur Haïti, ainsi qu’aider la survie du groupe Septentrional, l’une des dernières institutions Haïtiennes encore debout.

Ouf, après cette longue traduction (j’espère avoir été clair et ne pas avoir laissé trop de fautes…), un peu de musique : voici Ti Fiya en live !

Voilà, que vous dire de plus, ce projet Kickstarter, comme le précédent, me semble très intéressant à soutenir. J’ai des raisons personnelles, sur lesquelles je ne m’étendrai pas ici, pour avoir un lien assez fort avec Haiti, ne serait-ce que par mes relations avec le Bénin, par exemple.

Le film a déjà été présenté au festival de Trebica, et a reçu de nombreux prix… Le financement permettre de garantir sa diffusion et une juste rémunération pour le groupe. Participez !