Burkina Faso, Ghana, Senegal: discover new music

Une petite sélection d’artistes que j’ai découverts au gré de mes flâneries sur le Web… Jetez-y une oreille curieuse…

Ghana : Adjiri Odametey

Multi-instrumentiste et chanteur Ghanéen, il est une démonstration éclatante des “collisions culturelles”. Sa musique est riche des traditions Africaines, des rythmes de la World Music et des influences occidentales. Né et élevé dans la capitale Accra, il a joué au sein de groupes reconnus comme le Pan African Orchestra ou le Ghana Dance Ballet.

Burkina Faso : Paco Koné

Issu d’une famille de griots, il est repéré tout petit par Thomas Sankara, alors Président du Burkina Faso qui lui fait rejoindre la troupe des petits chanteurs. Dés 15 ans, il ne compte que sur sa musique pour continuer à avancer dans le monde et à le découvrir, en voyageur perpétuel. Il monte une troupe de jeunes musiciens et danseurs, Surutu Kunu. A partir de la musique traditionnelle , il intègre petit a petit d’autres instruments, au gré de ses rencontres de sons et de musiciens.
Désormais auteur-compositeur, son premier album KO TESSE propose un reggae groovy où il porte la parole de l’Afrique actuelle.

Ecoutez-le sur sa page MySpace.

Sénégal : Ousman Danedjo

Né François Glowinski, cet auteur, compositeur et interprète est devenu Ousman en Casamance en 1994. Il chante en Wolof, Peul, Bambara ou Espagnol et joue également de la kora, du ngoni et des percussions. Lorsqu’il commence à chanter, il évolue aux côtés de musiciens issus de la Soul, du Jazz ou de la Bossa Nova, tout en gardant son “empreinte africaine”. En 2002, il quitte Paris pour s’installer définitvement à Dakar afin d’achever l’écriture et la composition de son premier album Enelmedio, qui sort en 2008. Sa musique est au carrefour du Jazz, de l’Afrique et du Brésil.