80s en Vrac: Metropolis by Moroder

Plus jeune, j’ai eu une “passion” pour les films ou court-métrages surréalistes ou expressionnistes, des années 20-30, le plus souvent muets. Je peux ainsi vous citer par exemple : “Le cabinet du docteur Caligari”, film allemand de 1919 avec son décor en perspectives incertaines ; “Un chien andalou” de Luis Buñuel, inspiré d’un rêve de Salvador Dali (1929) ; “La chute de la maison Usher” de Jean Epstein, d’après Edgar Alan Poe (film français de 1928) ; et des films du réalisateur allemand Fritz Lang, comme ceux ayant pour thème le diabolique Docteur Mabuse et “Metropolis”, avec son univers très “science-fiction”, présenté en janvier 1927.

Ce film a eu une vie compliquée… Jusqu’à une période récente, la version voulue par le réalisateur, dans sa totalité et selon son montage, n’avait pratiquement jamais été visionnée depuis la 1ère projection à Berlin, du fait des montages et transformations successives imposées par les différentes exploitations dans de nombreux pays… Comme ce n’est pas le sujet, je vous invite à lire les articles en français et en anglais sur Wikipedia, qui à eux 2 donne une vision assez complète des vicissitudes subies par ces quelques mètres de pellicule.

L’un des épisodes marquants, pour moi, dans les nombreuses versions de ce film, est la version proposée par Giorgio Moroder en 1984, restaurée avec les éléments et techniques de l’époque, mais surtout supportée par une bande son entre soft rock, disco et new wave…

Trailer* (avec la musique originale de 1927)
Moroder, compositeur et producteur italien, est connu pour de nombreuses B.O. qui lui ont permis de recevoir de nombreuses distinctions : Midnight Express (1978), Top Gun (1986 – avec le fameux titre “You take my breath away” interprété par le groupe Berlin), Flashdance (1983 – avec la chanson “Flashdance…What a Feeling” d’Irene Cara), mais aussi Scarface, American Gigolo, L’histoire sans fin, Fame…

Chase Theme – Midnight Express (version longue)
Il convient de ne pas oublier son travail avec Donna Summer, en pleine époque disco, avec des titres comme “Hot Stuff”, “I Feel Love” ou “Love to Love You Baby”, et avec nombre d’autres artistes : le mythique duo des Sparks (dont je vous parlerai certainement un jour…), David Bowie, Blondie…

Donna Summer – I feel love
Pour revenir à Metropolis, on retrouve dans la bande son de Moroder, des artistes qui ont marqué les années 70/80 : Pat Benatar, Jon Anderson (du groupe Yes), Adam Ant (du groupe Adam and the Ants), Bonnie Tyler (“It’s a Heartache” et “Total Eclipse of the Heart”) et… Freddie Mercury…

Bien sûr, lors de la sortie de cette version, les critiques fusèrent de toutes parts et le film eut un succès relatif… Aussi, vous pouvez regarder le film avec ou sans la B.O., mais pour vous replonger dans une époque, écoutez aussi la B.O. de Moroder !!!