RIP Freddie Hubbard

Décidément, l’année 2008 nous retire les artistes les uns après les autres…
Après (en vrac et j’en oublierai…) Isaac Hayes, Yma Sumac (Pérou, soprano impressionnante et “exotique”), Sonny Okosuns (Nigéria), Bo Diddley, Alton Ellis (Jamaïque, “godfather” du rocksteady, le lien entre le ska et le reggae), Cachao (Cuba, inventeur du mambo), Odetta (chanteuse folk, américaine et engagée), Miriam Makeba, Buddy Miles (batteur de a), Rick Wright et une kyrielle de batteurs, c’est au tour d’un des très grands du Jazz Hard Bop de s’éteindre… Le trompettiste Freddie Hubbard s’est éteint ce 29 décembre…

Pour moi, F. Hubbard, c’est surtout la trompette au côté d’Art Blakey, au sein des Jazz Messengers. Ci-dessous dans Moanin’ qui est un classique du Jazz de 1962. Dans cette vidéo, il a 24 ans.

Compagnon de légendes comme John Coltrane, Ornette Coleman, McCoy Tyner, Art Blakey et Herbie Hancock, il réalise en 1961 “Ready for Freddie,” sa première collaboration avec le saxophoniste Wayne Shorter.

En 2006, il avait reçu le titre de Jazz Master, en même temps que Ray Barretto et Chick Corea, du Fonds National des Arts américain (NEA).